Les clichés bien répandus sur les femmes slaves

0
351

Quand on parle des filles russes ou ukrainiennes et des relations amoureuses avec elles, on ne peut pas éviter le sujet de clichés qu’ont des hommes occidentaux à propos d’elles. Dans la majorité des cas, ces idées sont éloignées de la vérité ou même complètement fausses. Donc on vous propose de découvrir la liste de préjugés bien répandus qui tournent autour des femmes slaves.

La plupart de femmes slaves veulent quitter leur pays et épouser un étranger.

C’est vraiment faux que toutes les femmes de l’est souhaitent trouver un mari à l’étranger et partir de leur pays. Il y a aussi un grand nombre de femmes qui sont déjà mariées et ont la vie familiale heureuse avec des hommes russes ou ukrainiens. La femme slave mariée ne divorcera pas avec son mari pour épouser un homme occidental, même si il est riche, réussi, possède d’un bon travail, une grande maison près de la mer et ses conditions de vie sont beaucoup mieux. La femme slave est assez fidèle, elle est très attachée vers sa famille, ses parents, ses enfants, son travail et pas chaque femme est prête de quitter son pays pour toujours pour une vie inconnue. Il ne faut pas quand même oublier qu’il y a une différence entre votre mentalité, vos coutumes, vos habitudes quotidiennes et la manière de vivre dans vos pays.

les femmes slaves sont attentionnées les femmes slaves sont belles

Toutes les femmes de l’est sont gentilles, attentionnées, affectueuses, ne sont pas exigeantes et pleines de sollicitude.

Si avant les filles slaves se mariaient en étant très jeunes et même ne pas terminant leurs études à l’Université, maintenant la situation a changé et elles se marient plus âgées ayant la formation supérieur, le travail et les revenus stables. Chaque femme slave a son propre caractère et les traits spécifiques de la personnalité, c’est-à-dire, pas chacune d’elles sera gentille, attentionnée et se souciera de vous.

L’importance de la famille

Dans nos jours les femmes slaves commencent à découvrir que la famille n’est pas concentrée seulement sur le mari. Oui, elle s’occupe des enfants et de l’appartement, prépare les repas, mais elle travaille aussi et trouve le temps pour aller au gym, au spa, au salon de beauté ou bien passer la soirée au restaurant avec ses copines. Donc, les femmes de l’est comprennent enfin leur indépendance et commencent à défendre leurs droits et l’autonomie. C’est aussi un malentendu qu’elles ne sont pas exigeantes et n’ont pas de choix, elles veulent pour que leur mari gagne bien, s’occupe aussi de la famille, prend la responsabilité pour elle et les enfants, fait des courses avec elle, etc.

Le non dit sur les femmes russes et ukrainiennes

Les femmes slaves ne sont pas ambitieuses et ne veulent pas faire une carrière professionnelle.

C’est faux! Les femmes slaves ont envie de réussir dans la vie professionnelle et gagner bien pour sentir plus sûres. Le problème est que dans les pays de l’est il y a du chômage, certains métiers sont mal payées, pour des postes responsables et intéressants on préfère prendre des hommes, surtout si la femme a une ou plusieurs enfants, donc elles n’ont pas souvent d’opportunités de faire une carrière et de se réaliser.

Les femmes slaves habitent dans la misère et préfèrent s’occuper de toutes les tâches ménagères.

L’incapacité financière est un préjugé par rapport aux femmes slaves car d’après la statistique la plupart d’elles ont un travail et gagnent bien leur vie. De plus, c’est le cas des femmes divorcées qui élèvent leur enfant toutes seules. D’habitude, les femmes slaves sont actives, entreprenantes et dynamiques, et juste s’occuper de la maison et faire du ménage ce n’est pas leur but et vocation dans la vie.